Tuesday, December 9, 2014

Le calendrier de l'Avent #10 : Sylvain Tognelli dans "Café Clope"


C'est avec une fierté patriotique frisant le nationalisme que nous présentons la part de Sylvain Tognelli dans la Café Clope de Nozebone en #10. Outre une silhouette d'une ressemblance déconcertante avec celle de Rodney Mullen, nous retiendrons chez Sylvain une capacité à faire apparaitre dans une même part, voire une même line, aussi bien des tricks hautement hesh tel le back disaster sur la courbe DIY que des tricks nécessitant un doigté particulièrement affuté pour être effectué avec élégance, comme seuls les poètes urbains torturés de Isle savant le faire.

parlons d'originalité...

Un personal favorite de la rédaction, Sylvain trouve cependant sa place au bas du classement, car sa part ne brille pas autant que les précédentes. En effet, accompagné tour à tour par les très mélancoliques Mazzy Star dans la Blueprint ou le toujours sexy David Bowie dans la Eleventh Hour, il avait presque donné envie à nos journalistes de déménager dans son Jura natal dans ses parts antérieures. Cette fois-ci, moins d'émoi donc, mais toujours une affection particulière pour son style au dos vouté, comme s'il portait à lui seul le taux de chômage du Jura sur ses épaules. Enfin, ce que l'on retiendra peut-être plus que tout, c'est sa capacité à exécuter des manœuvres qui sortent vraiment de l'ordinaire. On ne parle pas ici de wallies et autres no-complys qu'il semble si original de mettre à toutes les sauces ces temps-ci, mais d'étranges moves tels que le switch hurricane, le grind revert back (avec le revert comme si c'était une sortie de bs nose grind revert back) sur le low to high aussi vouté que son dos et une prédilection pour les trop souvent délaissés varial flips.


No comments:

Post a Comment